L’assurance vie du Crédit Mutuel : ce qu’il faut savoir

Accueil Assurance Assurance Vie L’assurance vie du Crédit Mutuel : ce qu'il faut savoir

Le Crédit Mutuel est une banque qui appartient à ses clients. Qu’est-ce que cela signifie ? Selon eux, c’est différent car il n’y a pas d’actionnaires et leur seul objectif est de satisfaire les besoins de leurs clients. Il met en œuvre des valeurs telles que la liberté, l’ouverture, l’égalité, la solidarité et l’autonomie à travers un plan d’assurance-vie évolutif qui a été conçu pour pouvoir évoluer avec vos besoins et vos projets. Mais qu’est-ce que le Crédit Mutuel ? Comment fonctionne cette assurance-vie ? Comment y souscrire ? Et surtout : que vous a apporté cet article ? Toutes les réponses dans notre article dédié !

Une alimentation libre ou programmée

assurance vie crédit mutuel

Alimentation programmée ou libre, avec le Plan d’assurance-vie du Crédit Mutuel, il vous suffit de 50 €. Vous aurez la possibilité d’investir à votre convenance grâce aux versements programmés ou libres. Toutefois, le Crédit Mutuel vous recommande de privilégier l’investissement progressif en investissant régulièrement sur votre contrat d’assurance vie et en limitant les fluctuations des marchés financiers pour un risque plus lissé.

Un capital toujours disponible

Une autre bonne raison de souscrire est le capital. A tout moment, un rachat total ou partiel est possible sous forme de plans d’assurance-vie. De plus, il est possible de prendre une deuxième option où des rachats partiels programmés vous permettront de compléter vos revenus avec celui-ci.

Une fiscalité optimisée tout au long de la vie du contrat

laquel acheter assurance vie crédit mutuel

Une fiscalité optimisée tout au long de la vie du contrat

Ce n’est pas pour rien que l’assurance-vie est l’un des produits financiers préférés des Français. Ses intérêts sont nets après 8 ans, et la réglementation en vigueur limite le montant que vous pouvez gagner avant d’être imposé. Au-delà de cette limite, elle est intégrée à vos revenus ou imposée au taux de 7,5 % du prélèvement libératoire – mais seulement si vous commencez à gagner plus de 7 500 € par mois.

Le Crédit Mutuel et l’assurance décès : les options en fin de contrat

Si vous décédez, le capital est versé à vos bénéficiaires. Il est important, lors de la rédaction de cette clause, qu’elle soit parfaitement adaptée à votre situation – afin qu’ils reçoivent les fonds et personne d’autre. Prenez le temps d’en parler avec vos proches avant de finaliser la clause bénéficiaire.

Assurance-Vie au Crédit Mutuel : une offre financière étendue

meilleur assurance vie crédit mutuel

Le Crédit Mutuel propose une offre étendue d’assurance-vie financière avec le fonds en euros Actifs Sécurité qui bénéficie d’une garantie en capital. Les supports d’investissement de la gamme de fonds CM-CIC Asset Management sont également disponibles pour les OPC (Organismes de Placement Collectif) auprès de différents investisseurs, actions françaises ou européennes, actions internationales ou actions de pays émergents et obligations.

Lire  Fiscalité d’une assurance-vie : en apprendre plus

Les privilèges du Crédit Mutuel

Le Crédit Mutuel propose une gamme de supports d’investissement de gestionnaires réputés, par exemple Brongniart, Carmignac et Fidelity. Grâce à ce réseau, vous pouvez profiter au maximum des avantages fiscaux qu’offre l’assurance-vie. C’est vraiment positif !

Autre point positif à mentionner : en cas de rachat après huit ans, les intérêts ne sont pas imposés dans la limite d’un abattement annuel de 4 600 € pour une personne seule et de 9 200 € pour un couple (4 600 € par personne). Au-delà de cette limite d’exonération, les intérêts sont soumis à l’impôt sur le revenu ou à une retenue à la source au taux de 7,5 %.

Lire  Assurance-vie Crédit Agricole : ce qu'il faut savoir

Un bénéficiaire est-il désigné en cas de décès de votre conjoint ? Dans ce cas, il ou elle exonère totalement les paiements effectués avant l’âge de 70 ans ; toutefois, s’il ne s’agit pas de votre conjoint, seuls les paiements jusqu’à 152 500 euros sont exonérés de droits de mutation par bénéficiaire.

Des services individualisés

pourquoi assurance vie crédit mutuel

Les services avec des supports d’investissement individualisés vous donnent beaucoup de liberté. En effet, vous pouvez librement et facilement changer vos investissements à tout moment ! L’arbitrage est exécuté 3 jours après la date d’effet. Vous bénéficiez également de 6 options automatiques pour que vos investissements répondent à vos objectifs : supports en unités de compte, arbitrages gratuits, garanties en cas de décès…

Le contenu de chaque offre est adapté à votre situation et répond à vos besoins. De plus, les services qui y sont associés évoluent avec les formules proposées. Liberté et mobilité, tout cela vous permet de vous déplacer librement mais surtout vos produits vous suivront tout au long de votre vie car ils sont eux aussi très flexibles ! Avec l’adhésion à la formule Privilège, ainsi que le service Fiscatel*, des spécialistes répondent à toutes les questions concernant la fiscalité de l’épargne ou votre propre fiscalité en particulier*.

Assurance vie Crédit Mutuel : préparez votre transmission

Assurance-vie du Crédit Mutuel Vie : préparez votre transmission. En cas de décès, le capital est transmis et réparti entre le(s) bénéficiaire(s) désigné(s) sur votre contrat d’assurance vie. La transmission du capital se fait dans des conditions fiscales favorables qui accompagnent l’assurance vie. N’oubliez pas qu’une garantie décès accidentel est incluse dans ce contrat : elle prévoit le versement d’un complément de prix égal à 30 % des primes nettes que vous avez payées jusqu’à présent en cas d’accident vous concernant ou concernant un membre de votre famille assuré par ce même contrat.

Votre capital disponible à tout moment

L’assurance-vie est là quand vous en avez le plus besoin. Si jamais vous rencontrez des difficultés financières, votre capital reste à votre disposition. En fait, c’est VOUS qui décidez ce qu’il advient de vos fonds : Vous pouvez les conserver sous la forme d’une somme d’argent ou d’une rente et obtenir n’importe quel montant à tout moment – même si c’est en une seule fois ! Non seulement l’assurance-vie offre une grande liberté à ses clients, mais sa flexibilité est également imbattable ! En plus d’offrir des avantages juridiques et fiscaux pour le transfert de patrimoine (par exemple), l’assurance-vie couvre tout, de sorte que – si quelque chose arrive à l’un de ces membres de la famille qui dépendent de ces ressources – ils ne se retrouveront pas sans rien.br />

Pour bénéficier de tout cela, vous devez rédiger avec soin la clause bénéficiaire du contrat. De nombreux éléments sont à prendre en compte lors de la rédaction d’un contrat : il doit être précis et adapté à votre situation. N’oubliez pas que rien n’est figé, car votre contrat et ses clauses peuvent toujours être modifiés autant que nécessaire en fonction de l’évolution de votre situation.

Lire  Assurance vie chez la Caisse d’Epargne : les points importants
Lire  Assurance vie chez la Caisse d’Epargne : les points importants

Le Crédit Mutuel propose deux types d’assurance-vie : Standard ou sur mesure ?

Tout d’abord, il est bon de connaître les définitions de chacun.

Les clauses standard sont celles proposées par les assureurs. Elles correspondent à ce dont la majorité des gens peuvent avoir besoin et peuvent être utilisées dans de nombreuses situations, surtout si le contrat est de petite taille. Mais ces clauses standard peuvent ne pas répondre à vos besoins ni à vos attentes aussi bien que les clauses personnalisées, que vous auriez normalement fait adapter spécifiquement pour vous.  C’est là que nous entrons en jeu ! Cependant, veillez à ce qu’elles soient claires afin qu’il n’y ait pas de confusion quant aux interprétations qu’elles pourraient susciter, car cela ne fera que créer des problèmes plus tard, lorsque vous les lirez à haute voix avec d’autres personnes dont vous ne voulez pas qu’elles en comprennent mal le sens ; demandez l’aide d’un professionnel pour que tout se passe bien !

En outre, vous devez tout prévoir, toutes les éventualités afin de ne pas être surpris. Imaginons que l’un de vos bénéficiaires décède prématurément ? Qui recevra sa part ?

N’oubliez pas que la représentation n’est pas automatique. Soyez donc très vigilant et préparez-vous toujours au pire. Par exemple, si un enfant bénéficiaire meurt jeune, sa part peut aller à ses enfants au lieu de ses frères et sœurs, ce qui ne peut se produire que s’il a laissé des instructions écrites avant son décès. Même si ces questions sont tristes et difficiles, pour qu’elles s’arrangent au mieux, il faut une préparation de ce type lorsque le moment est venu où tout se met en place conformément aux souhaits ou aux instructions préalables.

Déterminer les bénéficiaires

La détermination des bénéficiaires est plus facile lorsqu’elle est claire, par exemple « M. Smith est né le 12/04/1967 ». Elle peut être déterminée par le statut d’une personne : « mon conjoint », ou son âge au décès : « Les enfants nés ou à naître ».

Attention : le conjoint au jour du décès doit être en état de mariage et non au moment de la rédaction du contrat. Soyez très attentif lors de la rédaction de votre contrat. Préférez la capacité plutôt que son nom, ou n’hésitez pas à revenir sur votre contrat si des changements sont intervenus dans la vie et à modifier les bénéficiaires en fonction de ces changements.

La part de chaque bénéficiaire doit également être définie, comme « parts égales » ou répartition en pourcentage.>>END>>

Les bénéficiaires de deuxième rang

Les bénéficiaires de second rang sont également indispensables. Si les premiers bénéficiaires qui ont été désignés venaient à décéder ou décidaient de renoncer à leur droit aux capitaux décès, il doit y avoir un bénéficiaire de secours. En revanche, si tel n’est pas le cas et qu’aucun bénéficiaire de second rang n’a été désigné pour quelque raison que ce soit, ces sommes tombent dans la succession de l’assuré et l’avantage fiscal de l’assurance-vie est perdu. Je vous recommande de lire attentivement le texte afin que, lors de la rédaction d’un contrat d’assurance-vie, vous pensiez à tout, même à ce que seraient vos bénéficiaires subsidiaires en cas de besoin, par exemple : « mon conjoint tant qu’il/elle vit ; à défaut, mes enfants nés ou à naître, vivants ou représentés ; à parts égales entre eux, s’ils sont tous deux sans descendance (enfants) ».

Lire  Succession d’assurance vie : les points importants !
Lire  Taux d’une assurance vie : ce à quoi il faut s'attendre

La clause est bien vivante

La clause est vivante, et rien ne permet de savoir quand elle prendra fin. Le Crédit Mutuel sait que la vie réserve bien des surprises : un membre de la famille peut arriver ou disparaître d’un seul coup. C’est pourquoi, si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à revoir et éventuellement à modifier vos clauses bénéficiaires pour tous les contrats – au cas où :

Divorce

Remariage

Naissance d’enfants ou de petits-enfants

Changements dans votre situation financière (vous-même ou vos enfants) qui affectent les actifs

Assurance-vie : la liberté est-elle totale ?

Selon le Crédit Mutuel, l’assurance-vie n’est pas un moyen de contourner les règles de succession ou de responsabilité. La loi a mis en place une barrière : une prime « exagérée » qui peut être invoquée par les réservataires pour atteinte à leur patrimoine, mais aussi par les créanciers. Les juges se baseront sur l’âge et la situation familiale ainsi que sur l’utilité de ce contrat au moment de sa conclusion à la date du paiement des primes avant de déterminer s’il est raisonnable ou excessif et doit donc être annulé.br />

Assurance vie : Crédit mutuel Arkea

Suravenir : assurance-vie et prévoyance

Les assurances vie proposées par le Crédit Mutuel Arkea ont une réputation nationale. Ils sont spécialisés dans la conception, la fabrication et la gestion de contrats d’assurance vie (individuels et collectifs), de contrats de prévoyance (assurance emprunteur, garanties temporaires décès) et de contrats d’épargne retraite d’entreprise.br />

Suravenir a un portefeuille de 1,3 millions de contrats, mais dans le domaine de la prévoyance ils sont encore plus nombreux avec plus de 1,6 millions de clients particuliers et professionnels :

-Les réseaux de distribution qui complètent Suravenir sont les banques (Crédit Mutuel de Bretagne, Crédit Mutuel du Sud-Ouest), Internet (Assurance-vie.com, Fortuneo) et les partenariats (Bpsis), les conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) et les courtiers comme Vie Plus ou Finorion).

Les tarifs de l’assurance vie du Crédit Mutuel en 2018

Les contrats d’assurance vie classiques du Crédit Mutuel et du CIC restent globalement stables pour la deuxième année consécutive. Le  » best seller  » si l’on ose dire, reste le Plan Assurance Vie Essentiel qui propose à nouveau 1,40%.

Il est temps de faire un petit tour d’horizon :

Du côté des fonds en euros classiques d’ACM, la forte baisse de l’année dernière semble être de l’histoire ancienne – ils restent également inchangés sur l’année écoulée. En effet, tous leurs contrats internes commercialisés par les réseaux de l’Alliance fédérale et du CIC sont stables à 1,40% net de frais de gestion pour le contrat PAV Essentiel (à partir de 500 euros), 1,50% pour le PAV Avantage (15000 euros minimum) ou même jusqu’à 2 points de plus pour le contrat Privilège Premium – une petite remarque toutefois sur son minimum de 100 000 euros…